Rocd et l'insatisfaction sexuelle

couple

De nombreux journaux ont courant Juin 2014 diffusés des articles suite aux études du Dr Guy Doron (rocd.net)

Ces articles nous informent que les personnes en couple qui s'interrogent constamment s'ils aiment ou non leur partenaire, s'ils ont trouvé le(la) bon(ne) peuvent connaitre le toc du couple.

Une étude récente a démontré que les personnes qui developpaient ces symptômes étaient moins satisfaits de leur vie sexuelle que ceux qui ne subissaient pas le rocd.

Dans l'étude, les personnes avec les symptômes du rocd, ce qui inclut des habitudes telles que réévaluer s'ils aiment leur partenaire, douter de l'amour de son partenaire ou bugger sur des défauts (physiques, mentaux etc), étaient moins enclins à être satisfaits de leur vie sexuelle à la différence de ceux sans ces symptômes.

Ce faible niveau de satisfaction sexuel a été expliqué par une diminution de la satisfaction dans son couple, en d'autres mots, il semblait que les symptômes du rocd réduisaient le bonheur du couple, qui en retour affecte la vie sexuelle.

Les recherches, qui ont été publiées en ligne en Juin dans le "Journal of sexual Medicine", pourrait avoir des implications pour le traitement de quelques personnes avec l'insatisfaction sexuelle et relationnelle, expliquent les chercheurs.

"Les symptômes du ROCD sont souvent négligés par la famille et les thérapeutes de couple" explique le chercheur Guy Doron, de l'école de Psycholohie  du centre interdisciplinaire de Herzliya en Israel. Les nouvelles découvertes signifient que les problèmes sexuels des personnes peuvent provenir du ROCD et ne pas le savoir,  dit Doron .

Texte original , cliquez ICI

 

×