Schéma cognitif du trouble

Voici un résumé du fonctionnement du trouble que l'on vous explique lorsque vous faites une thérapie comportementale et cognitive

Schema pensees 2

La pensée intrusive est définie comme une pensée non voulue, des idées ou des images qui provoquent de l'anxiété, de la peur, ou de l'inconfort.

A noter que cette pensée a un caractère récurrent (obsessionnel)

Les gens normaux subissent aussi ce genre de pensées, mais le balayage qu'ils opèrent, les fait passer très rapidement.


Les cognitivistes (Salkovskis, 1985, Rachman, 1981, Cottraux, 1989 et 1998) insistent sur une continuité entre les phénomènes obsessionnels normaux et anormaux. Il est prouvé que les pensées intrusives existent aussi bien chez les malades obsessionnels que chez les sujets normaux et qu’elles ont les mêmes thèmes de contenus dans ces deux groupes (Rachman et De Silva, 1978; Salkovskis et Harrison, 1984; Edwards et Dickerson, 1987; England et Dickerson, 1988; Reynolds et Salkovskis, 1991; Freeston et Ladouceur, 1993; Wells et Morrison 1994; Yao, 1995; Yao et coll., 1996, 1997b; Bouvard et Cottraux, 1997)  source



 

Les émotions négatives découlent du caractère dérangeant des pensées intrusives.
Elles se manifestent par l'angoisse puis peuvent évoluer vers la colère ou l'irritabilité lorsque l'habituation à cette première s'est opérée chez le patient.

 

Les pensées automatiques sont des interprétations des expériences vécues.
Elles viennent donc répondre à l'émotion qu'à générer la pensée intrusive.
Elles sont complètement intégrées au système de pensées, il est donc important d'apprendre à les repérer dans le cadre d'une TCC.
 

 

"Si je pense ça c'est que ..."

 


«La façon dont une personne s’écoute ou se donne des instructions, se félicite ou se critique, interprète les événements et fait des prévisions, explique non seulement son comportement normal, mais éclaircit aussi le fonctionnement interne dans les troubles émotionnels. »

A.T. Beck

 

La pensée neutralisante est une pensée volontaire mais obligatoire que l'on se sent obligé d'avoir pour se sentir mieux il 'agit là d'une compulsion mentale.
Toc ou pas Toc ?Reconnaitre un trouble obsessionnel compulsif et le guérir, Franck Lamagnère (2016)

La réassurance étant une pensée neutralisante