Cycles publication instagram

Cinq questions à poser à votre thérapeute pour savoir s’il peut traiter efficacement les TOCS

A l’heure des réseaux sociaux, il n’est pas rare de surfer sur les différentes applications et de voir défiler des publicités accrocheuses pour une nouvelle entreprise de thérapie en ligne (surtout avec les algorithmes qui ciblent vos recherches).

Cependant la pseudo-abondance de choix ouvre la porte au doute et à la confusion quand il s’agit de choisir LE thérapeute qui nous soignera, pour qui souffre de tocs.

Comment savoir si votre futur thérapeute a déjà travaillé avec quelqu’un qui a des pensées intrusives similaires aux vôtres? Votre thérapeute actuel a-t-il suivi la formation nécessaire non seulement pour devenir un professionnel de la santé mentale agréé, mais aussi pour élaborer efficacement une thérapie adaptée aux TOCS?

Ce sont des questions légitimes qui ne doivent pas être confondues avec des ruminations de TOC. Cet article a pour objectif de vous éclairer, afin que vous puissiez trouver le chemin vers VOTRE thérapeute. La vie est bien trop courte pour ne pas la passer constamment à essayer de réfuter vos pensées, vos images et vos pulsions liées aux TOCS. Au lieu de cela, je vous souhaite de trouver un thérapeute efficace qui vous aidera à gérer efficacement le TOC et que vous puissiez retrouver votre vie. Pour cela, la clé est de trouver un thérapeute qualifié qui soit compétent dans les TOCS.

Voici cinq questions à poser à votre futur thérapeute, afin que vous puissiez trouver celui qui vous aidera à vaincre les TOCS

Question 1 : Quel type de traitement offrez-vous aux personnes atteintes de TOC?

Réponse : La thérapie comportementale et cognitive (TCC) est le traitement de référence, car il s’agit de la thérapie pour les TOCS qui a fait ses preuves. Si votre thérapeute répond à cette question avec confiance, c’est probablement bon signe. Dans cette thérapie, de nombreux spécialistes du TOC intégreront également les principes de la pleine conscience (mindfullness) et de la thérapie d’engagement d’acceptation (thérapie ACT). En plus de la TCC, certaines personnes se voient prescrire des antidépresseurs de type ISRS pour les aider à gérer les symptômes du TOC, afin de leur permettre de mieux intégrer et pratiquer leur TCC. Votre thérapeute pourra vous évoquer les avantages de la prise de médicaments pour le TOC. Lorsque vous envisagez des antidépresseurs ISRS, assurez-vous de comprendre tous les effets secondaires potentiels auprès de votre médecin traitant ou de votre psychiatre avec un aspect bénéfices/risques.

Laissez votre thérapeute dire par lui-même qu’il propose une TCC afin d’éviter que celui-ci vous dise qu’il le fait (alors qu’il ne le fait pas) pour vous obtenir comme patient. Cela peut être contraire à l’éthique, mais malheureusement fréquent. 

Question 2: Quels types de pensées intrusives les personnes atteintes de TOC ont-elles partagées avec vous dans le passé?

Réponse: Un vrai spécialiste du TOC devrait pouvoir vous raconter quelques histoires intéressantes sur des cas de patients souffrant de TOC auxquels ils ont eu à faire. Il pourra vous demander de lui faire part de vos sujets de tocs.

Laissez le thérapeute faire la plupart de la discussion. Si le thérapeute parle largement des symptômes caractéristiques du TOC ou dit des généralités comme « Tout le monde a un peu de TOC », faites attention. Cependant, si le thérapeute entre dans le vif du sujet et commence à parler de la variété de sous-types de tocs qu’il a vu ou qu’il partage des histoires liées à des pensées taboues, agressives ou sexuelles intrusives, vous pourriez avoir le bon thérapeute devant vous. 

Question 3 : Avez-vous reçu une formation supplémentaire pour traiter spécifiquement le TOC?

Réponse : Le thérapeute devrait dire oui. En plus d’être un psychologue agréé, un psychothérapeute ou un psychiatre, un thérapeute agréé spécialisé dans le TOC aura suivi une formation supplémentaire. Par exemple, les vrais spécialistes du TOC peuvent avoir étudié sous la direction d’un expert en TOC de renommée nationale (Lamagnère, Cottraux…) ou internationale, suivi une formation spécifique et réputée telle que celles de l’AFTCC ou travaillé au sein d’un réseau de traitement spécifique aux TCC.

Après avoir posé cette question, regardez l’expression du thérapeute. Si le thérapeute semble être agacé par la question, il pourrait en fait être sur la défensive en raison d’un manque d’expertise. Ou pire, il peut s’agir de quelqu’un qui n’est pas compétent dans le traitement des tocs contrairement à ce qu’il annonce (par exemple sur son site). Un vrai spécialiste du TOC pourra même vous remercier d’avoir posé la question et sera probablement ravi de partager son cursus avec vous.

Question 4 : Pouvez-vous m’aider à faire disparaître mes pensées, images ou phobies d’impulsion intrusives ?

Réponse : La réponse est non. Le but du traitement du TOC n’est pas de faire disparaître vos pensées, vos images et vos pulsions en matière de TOC; la thérapie vous apprendra à changer votre réaction émotionnelle à ces pensées et ce afin qu’elles finissent par cesser de vous importuner. Un thérapeute dont l’expertise est dans le traitement du TOC vous expliquera cela, tandis qu’un thérapeute qui n’en sait pas autant pourrait être dans l’affirmative sur cette question et vous faire de fausses promesses. 

Vous pouvez à ce moment-là demander des exemples spécifiques sur la manière dont ce thérapeute aide les gens à répondre à leurs pensées tocs. Un thérapeute expérimenté peut donner des exemples sur la façon dont il met en pratique la TCC. 

Question 5 : Lorsque vous traitez un TOC, restez-vous généralement dans un cabinet ou vous aventurez-vous avec vos patients dans d’autres endroits?

Réponse: Les bons thérapeutes du TOC feront preuve de créativité avec leurs exercices de TCC, et beaucoup iront à différents endroits avec vous si possible Le covid ayant facilité l’accès aux soins en visioconférence, les thérapeutes peuvent désormais s’aventurer plus facilement à l’extérieur à vos côtés, car la facilité de les rencontrer sur un écran signifie que vous pouvez les emmener avec vous dans d’autres endroits pour affronter – et surmonter – vos peurs et vos angoisses dans votre vie quotidienne.
Il existe également des exercices d'exposition par l'imaginaire.

Cela permet également, aux personnes étant dans des zones désertées de thérapeutes compétents, de pouvoir enfin être soignés!
Par conséquent, une thérapie en visio n’est pas moins efficace qu’une thérapie en présentiel.

La bonne nouvelle concernant la TCC pour les TOCS est qu’elle s’est avérée efficace. C’est pourquoi il est essentiel d’investir du temps à l’avance pour vous assurer de trouver le bon thérapeute qui se spécialise dans ce sujet.

Maintenant que vous êtes équipé des bonnes questions à poser, vous vous demandez peut-être s’il existe un bon endroit pour commencer votre recherche de thérapeute. La réponse est oui. Bien que je sois la créatrice du site ROCD.FR je vous recommande de commencer votre recherche en parcourant la partie abonnée du site qui dispose, d’un listing de thérapeutes qui connaissent le ROCD ainsi que d’informations et exercices spécialisés sur le toc du couple.

Je vous souhaite à tous bonne chance et une belle vie loin des tocs !

Sylvaine

#tocducouple #rocd #anxiété #phobie #impulsion #toc #couple #amour #peur #engagement #doute #culpabilité #vidéo #rémission #guérir #guérison

Ajouter un commentaire