TOC DU COUPLE - INTERVIEW THÉRAPEUTE - Questions/réponses

Cette vidéo explicative sur le toc du couple est la deuxième de la chaîne ROCDFR.
J'ai été atteinte de ce toc et en rémission complète depuis plusieurs années, j'oeuvre depuis 2007 à une meilleure reconnaissance du trouble en France. Rodolphe Hurlot que je connais depuis 2007 également oeuvre à une meilleure reconnaissance des obsessions idéatives, phobiques et impulsives depuis 2004
Nous vous présentons le trouble, les pensées intrusives, les phobies d'impulsion, les compulsions, les thérapies adaptées, les informations sur la rémission et les questions à poser à un thérapeute pour être sûr qu'il puisse vous aider.

Pour contacter Rodolphe Hurlot : http://www.rodolphehurlot-psy.com/

Pensez à vous abonner à la chaîne pour être notifié des prochaines vidéos!
 

La vidéo

 

#tocducouple #rocd #anxiété #phobie #impulsion #toc #couple #amour #peur #engagement #doute #culpabilité #vidéo #interview #rodo

Commentaires (2)

David
  • 1. David | 14/08/2020
Bonjour

Votre site est une vraie mine d'or pour mon amie qui a pu découvrir de quoi elle souffrait.
Mais ce trouble touche aussi l'autre personne du couple qui elle n'en souffre pas !
Comment doit réagir cette personne ? Elle a beau aimé son conjoint mais elle subit de plein fouet ce trouble, et cela est parfois violent.
Que doit on faire ? et comment ne pas soit même tomber dans ces peurs et incertitudes ?
Cordialement

David
macjasm
  • macjasm | 14/08/2020
Bonsoir David, Effectivement le toc a un impact sur la vie de couple. Déjà dans un premier temps, celui qui souffre du toc ne doit pas partager ses pensées avec son partenaire, elle doit prendre rdv avec un thérapeute qui pratique les TCC et qui traite les obsessions idéatives. Ensuite le partenaire ne doit pas changer sa façon d'être et ne doit pas participer à rassurer celle-ci, il faut continuer à vivre, ne pas hésiter à sortir et lorsque la personne partage ses doutes, lui demander de bien vouloir ne pas les partager et mettre en place des solutions en thérapie pour y remédier

Ajouter un commentaire